Certains petits incidents du quotidien sont capables de vous mettre dans le plus grand des embarras, d’autant plus que parfois, on n’entrevoit pas immédiatement de solution.

L’oubli du code d’un coffre-fort fait partie de ces incidents. Soit parce que vous avez un trou de mémoire, soit parce que vous vous étiez trompé au moment où vous croyiez noter le bon code en sécurité quelque part dans un carnet secret, vous pourriez vous retrouver face à une armoire qui vous refuse son accès malgré d’innombrables tentatives.

Des coups de poing ? Jeter le coffre depuis le haut de l’immeuble ? Non, ne vous affolez surtout pas. Il y a bien quelques solutions que vous pouvez essayer.

Essayer de découvrir la combinaison oubliée

Même si la technique suivante semble improbable au premier abord, elle a longtemps été utilisée pour retrouver la combinaison perdue d’une armoire ou d’un coffre. Il s’agit de la technique du stéthoscope. Sur la majorité des anciens modèles, et sur quelques nouveaux modèles, cet équipement médical peut vous aider, à travers l’écoute des sons générés au niveau du système de verrouillage, à retrouver le code configuré.

Le stéthoscope est composé d’écouteurs, et de microphones intégrés avec des amplificateurs. La méthode à adopter consiste à poser le micro à faible distance du mécanisme de combinaison. Ensuite, les oreillettes bien installées au niveau de vos conduits auditifs, tournez délicatement la molette vers la droite jusqu’à ce que vous obteniez un premier déclic ; le premier numéro du code est le chiffre sur lequel se trouvait la flèche de la molette lorsque le cliquetis a eu lieu.

Pour trouver le deuxième numéro, adoptez la même démarche, mais en tournant la molette sur votre gauche cette fois. Puis, pour le troisième, tournez à nouveau vers la droite. Alternez ainsi jusqu’à découvrir le code complet, qui déclenchera l’ouverture de la porte du coffre.

L’ouverture secrète prévue par le fabricant

Sur certains modèles qui s’ouvrent avec un code, les fabricants prévoient une ouverture d’urgence, à laquelle est associée une clé d’urgence qui vous est remise au moment de l’achat du dispositif. En ce sens, il est impératif de vous fier aux indications du fabricant.

Habituellement, ces coffres sont équipés d’un panneau sur lequel sont installées les composantes électroniques, et qui se trouve à proximité d’un compartiment destiné à recevoir les batteries ou les piles. En vous servant de ce compartiment comme repère, vous pourrez accéder la plupart du temps au panneau électronique. Retirez alors ce dernier en le glissant vers l’extérieur de l’armoire forte.

Vous pourrez observer un passage permettant d’ouvrir le coffre sans le code. Avant de soustraire le panneau électronique, il est recommandé de retirer les piles ou les batteries. Une fois que vous avez accès au passage secret aménagé par le fabricant, introduisez-y la clé d’urgence prévue pour ouvrir le coffre en situation extrême. Tournez ensuite légèrement la clé, puis appuyez sur la poignée ; vous devriez pouvoir ouvrir votre équipement.

La méthode radicale ou l’appel du professionnel

Si ces méthodes sont trop compliquées pour vous, ou au cas où il s’agirait d’un coffre-fort dont vous pouvez vous passer ou simplement que vous ne souhaitez pas réutiliser, vous pouvez songer à une méthode ultime : découper le coffre avec une disqueuse. Oui, c’est RADICAL ! Le plus simple serait plutôt de faire appel à un professionnel.

Quand une telle situation se présente à vous, il est souvent préférable de solliciter l’intervention d’un spécialiste en la matière. Appelez-nous si cette difficulté se présente à vous, et nous saurons vous aider au mieux. Nos professionnels ont connaissance des spécificités de chaque marque et de chaque modèle, et ils travailleront à identifier la solution la plus appropriée pour vous.